/, Au Cinevog, Events, Reportages/Tukka Yava by Youssef Ousleti : le bel héritage de la ville de Téboursouk revisité

Tukka Yava by Youssef Ousleti : le bel héritage de la ville de Téboursouk revisité


C’est désormais un rendez-vous hebdomadaire ! Passer la soirée du vendredi au Cinévog est une habitude que l’on ne voudrait plus changer. Nous ne pourrons jamais assez remercier l’équipe du Cinévog de nous faire confiance pour couvrir les concerts qui ont lieu chaque vendredi. En plus d’être extrêmement bien reçus, nous avons la liberté d’installer notre matériel, de communiquer avec les artistes et surtout, le sourire et la bonne humeur sont là pour nous rappeler que les jours glorieux de ce lieu atemporel sont encore à venir. Toute l’équipe de Musicien.tn est reconnaissante envers chaque membre du staff du Cinévog: vous avez notre reconnaissance infinie et notre soutien inconditionnel.

Avant de nous rendre au Cinévog, on a voulu faire une petite recherche pour répondre à la question : qui est le mystérieux Youssef Ousleti ? Or, même l’affiche du spectacle dans laquelle on ne voyait pas le visage de l’artiste, entretenait cette énigme. Nous n’avions eu la réponse à nos interrogations qu’à la fin du spectacle. Youssef Ousleti est un jeune musicien passionné, amoureux de son art jusqu’à la fusion. Youssef Ousleti est un artiste généreux, investi jusqu’à l’écorce dans cet univers qui rend hommage à ses racines. En effet, ce digne fils de la ville de Téboursouk a porté l’histoire de sa belle région sur scène. Ayant fait des recherches intensives autour de son patrimoine culturel, il a composé et écrit des chansons autour de célèbres faits divers qui ont bercés son enfance et la mémoire de ses ancêtres.

Tout l’univers fantasmagorique et fabuleux de Youssef Ousleti est un hymne à l’amour , à la patrie et à un attachement maternel à sa terre de naissance: Téboursouk. Si vous êtes perplexe quand au nom du spectacle, à savoir Tukka Yava, sachez qu’il joue sur une double référence, amazigh et romaine : Tukka étant le nom amazigh de la ville de Dogga, et Yava, faisant référence à la fille du dieu roman du vent, réputée pour son incroyable beauté. Ainsi, grâce à un sens du détail et à une grande connaissance de l’histoire de sa région, Youssef a voulu saluer la belle Dogga. S’étant entouré de musiciens de talents, tunisiens et africains, il a affirmé à travers sa musique et ses textes, l’identité pluridimensionnelle de ses influences, mais également de la Tunisie. Son public était ravi et on a même dansé spontanément sur les mélodies de Youssef Ousleti. Au-delà d’une soirée musicale, Tukka Yava a été une fête qui célèbre la vie et la simplicité du Tunisien qui a toujours soif de musique et de jovialité. Plusieurs personnes présentes dans la salle ont insisté à prendre des photos avec l’artiste à la fin du spectacle pour lui exprimer leur joie.

Vive le Cinévog ! Vive la musique et surtout : n’arrêtons pas de nous battre pour redonner à ce lieu toute la splendeur qu’il avait autrefois. Nous ne pourrons jamais assez insister sur l’importance du soutien du public. En effet, le Cinévog se remet difficilement de plusieurs tentatives de vandalisme de la part de saccageurs qui ne mesurent pas le rôle vital de cet espace. Vous pouvez encourager le Cinévog en vous y rendons régulièrement, entre amis ou avec votre famille. Vous ne serez certainement pas déçus par une programmation qui ne cesse de se renouveler pour donner l’opportunité à de jeunes artistes d’interagir avec le public et de concrétiser leurs rêves.

 

 

By |2018-06-24T13:53:16+00:00avril 16th, 2018|A la une, Au Cinevog, Events, Reportages|0 Comments

About the Author:

Rahma Khiari avatar