/, Au Cinevog, Events, Reportages/Quatuor Cadences au Cinévog : quand la musique classique s’invite à la banlieue nord

Quatuor Cadences au Cinévog : quand la musique classique s’invite à la banlieue nord


Le Cinévog est l’une des plus anciennes adresses culturelles de la banlieue nord. Il est ancré dans les souvenirs de jeunesse de nos parents; si bien que l’on avait grandi avec l’envie de le découvrir et l’espoir qu’il retrouve un jour son ancienne gloire. Cet espace abandonné depuis tant d’années doit sa réouverture à la vision et à la persévérance de Moncef Dhouib qui s’est battu pour réaliser ce rêve. Ce grand homme a fait l’impossible pour que le Cinévog ouvre ses portes à nouveau à un public nostalgique du bon vieux temps et a tellement sacrifié pour cela.

Après des travaux de rénovations, le Cinévog avait accueilli durant les 3 dernières années plusieurs spectacles, films et concerts. Toutefois, face à des soucis financiers, à plusieurs incidents de vandalisme et à l’absence de soutien de la part du ministère, le Cinévog avait fermé ses portes encore une fois. Or, le vendredi 30 mars, c’était un nouvel espace avec une nouvelle dynamique qui rouvrait ses portes. Un espace qui mise sur la jeunesse, le métissage culturel et le brassage des genres. C’est surtout un espace dont l’objectif principal est de promouvoir les jeunes artistes et de donner un nouvel élan à la culture dans les quartiers populaires. Arrivant sur les lieux, nous sommes tout de suite reçus avec le sourire par une équipe jeune, professionnelle et extrêmement méticuleuse. Le Cinévog est un lieu où on se sent immédiatement à l’aise, dans la joie et la bonne humeur.

Le concert d’ouverture a été donné par Quatuor Cadences le vendredi 30 mars. En dépit du nombre modeste de spectateurs, c’était certes une très belle soirée. Après une rude journée à se perdre dans le vacarme quotidien, se perdre dans les notes des violons était un enchantement qui relève de l’extase. Etant donné que la culture de la musique classique est encore très peu répandue au sein du public tunisien, il faut effecteur un réel travail de rehaussement des goûts. Quatuor Cadences est avant tout l’histoire d’une grande amitié entre 4 jeunes musiciens : Mohamed Bouslema (Violon), Akram Ben Romdhane (Violon), Farouk S’habou (Violencelle) et Afif Bouslema (Alto). Ils se sont unis pour non seulement partager une passion commune, mais également offrir à la scène tunisienne, un nouvel horizon musical dont elle a grand besoin. Face à un public de connaisseurs, ils ont présenté diverses pièces dont une – encore sans titre- a été composée par le violoncelliste Farouk S’habou. Jouer des sonorités tunisiennes sur un instrument occidental, tel était le challenge imposé à travers ce morceau qui a été acclamé par le public.

Nous remercions encore une fois l’équipe du Cinévog et nous vous rappelons que la programmation musicale continue dans ce lieu incontournable chaque vendredi soir. N’hésitez pas à y aller !

.

By |2018-06-24T13:54:14+00:00avril 6th, 2018|A la une, Au Cinevog, Events, Reportages|0 Comments

About the Author:

Rahma Khiari avatar