/, Au Cinevog, Events, Reportages/3roug de Bader Dridi : le retour aux racines

3roug de Bader Dridi : le retour aux racines


Le spectacle 3roug de Bader Dridi, s’inscrivant dans les vendredis musicaux du Cinévog, a eu lieu le vendredi 6 avril. Tout d’abord, nous remercions l’équipe de ce lieu mythique de la banlieue nord de nous permettre à chaque fois de faire notre travail dans les meilleures conditions afin de vous tenir toujours au courant des nouveautés de la scène musicale en Tunisie. De même, cela fait énormément plaisir de constater que, de semaine semaine, le Cinévog reprend vie et que les banlieusards n’hésitent pas à se déplacer pour exprimer leur soutien à ce temple de la culture et des arts.

Le spectacle était une constante interaction entre les musiciens et l’audience qui dansait aux rythmes de sons métissés. Autre détail sympathique de la soirée, était sans doute la montée sur scène de la manager du groupe qui a spontanément dansé avec Bader Dridi. Cette belle énergie était contagieuse et on n’avait qu’une seule envie : bouger aux rythmes de cette musique qui évoquait le stambeli, la gnawa et le sahrawi. Le groupe a présenté 4 compositions originales et a clôturé le spectacle avec une reprise d’un titre iconique de Slah Farzit  » irtha alina ya lomima » qui a suscité une vive émotion dans la salle. Avant de quitter la scène, le chanteur a présenté sa bande à un public encore sous le charme de cette soirée où tout respirait la jeunesse et la gaieté.

L’alchimie et l’amitié palpable entre le chanteur et ses musiciens, étaient certes des ingrédients de la réussite de 3roug. Aux côtés de Bader Dridi, on a retrouvé Mohamed Khachnaoui à la batterie, Wassim Ben Rhouma à la basse, Sahbi Mustapha au Gombri et Jaouher Teber au watar. Aussi, il y avait Ahmed Litaiem au nay, Sahli Filani au mezoued mais également Aymen Ben Attia à la guitare.  Après le show, Bader Dridi a accordé quelques minutes à Musicien.tn afin de parler davantage de son spectacle. En effet, l’artiste a affirmé que l’appellation 3roug vient de son objectif de faire un retour vers les origines musicales de la Tunisie mais aussi du Maghreb. Au départ de ce projet, il y avait tout d’abord cette idée de revisiter la musique née dans les 4 coins de la Tunisie et d’en cultiver les échos; de les moderniser, dans le but d’y apporter une touche contemporaine et un parfum de jouvence.

By |2018-06-24T13:54:00+00:00avril 11th, 2018|A la une, Au Cinevog, Events, Reportages|0 Comments

About the Author:

Rahma Khiari avatar