JMC 2016 Aperçu sur le Luth Iranien avec Majid Nazempour

JMC 2016 Aperçu sur le Luth Iranien avec Majid Nazempour

Entrevue recueillie lors du Salon des industries de la musique 2016

         Majid NAZEMPOOR est un musicien, constructeur et chercheur en matière de luth. Il est né à Ispahan, en Iran en 1973. Bien que sa famille désapprouvait la musique, il a étudié le oud, le goudron, setar et ney avec différents maîtres pendant son temps libre. Après avoir été diplômé en génie industriel de l’Université Azad à Ispahan, il a décidé de développer sa carrière musicale, et par l’âge de 20 ans, il fournissait déjà une prestation régulière à la radio et la télévision d’Etat iranien . Deux ans plus tard, il a reçu son premier prix au Festival de musique de Fajr . En 2000, Majid a constitué son propre groupe et a commencé à offrir des spectacles à l’étranger, ainsi qu’en Iran. Il a lancé plusieurs album et a également participé à des festivals de oud au Maroc, Oman et la Malaisie. Actuellement il participe souvent aux spectacles musicaux, il enseigne régulièrement, et il prépare un livre sur l’histoire de l’oud en Iran et à l’étranger.

NAZEMPOOR est enchanté par la relation avec les artistes tunisiens et du fait qu’il existe une culture commune entre les deux pays.  Il admet que la plus importante composante dans la culture c’est la musique et qu’il y a plusieurs points communs entre les maqâms musicales iraniens et ceux orientaux et surtout tunisiens. Il a même donné une conférence sur le sujet de la ressemblance entre la musique iranienne et la musique orientale en Syrie et il a écrit un livre à ce sujet.

Il éclairera que le luth iranien est connu sous l’appellation de barbât, il a la caisse plus petite par rapport au luth oriental et la manche  plus longue. Cependant, la différence la plus marquante entre les deux types de luth réside dans la sonorité qui est plus aiguë dans le barbât iranien.

L'entrevue en Photos

About the Author:

meriem zhioua avatar