/, Tribune/Décès de Hsan Dahmani : une perte immense !

Décès de Hsan Dahmani : une perte immense !


La communauté artistique a été foudroyée par la nouvelle inattendue de la mort du chanteur Hsan Dahmani. En effet, suite à un accident de la route au niveau de Ain Dissa à Makthar dans le gouvernorat de Seliana, le musicien à la voix d’or a perdu instantanément la vie. Très vite, plusieurs personnalités de la scène musicale tunisienne, toutes générations confondues, ont exprimé leur chagrin sur les réseaux sociaux et les fans du chanteur ont partagé des vidéos de ses prestations scéniques et de ses plus célèbres titres.

Né en 1958 dans la région de Dahmani au Kef au sein d’une famille modeste, Hsan Dahmani avait montré dès son plus jeune âge de grandes qualités artistiques ce qui a poussé son père à encourager son talent en l’inscrivant à un cours de musique où il avait appris les normes de la musique et ses règles et à jouer du luth. Plus tard, Hsan Dahmani avait rejoint l’institut de musique arabe de Sfax où il sera majeur de promotion et où il enseignera plus tard pendant plusieurs années. La voix sublime de Hsan Dahmani lui permettait de maitriser tous les maqam : le soufi, le folklorique, le tourathi… L’écouter était un enchantement.

Il était un artiste généreux qui fut toujours dans le souci de présenter une matière de qualité à ses admirateurs. Il valorisait surtout le tarab et exprimait à travers ses titres un sens honorable de l’engagement et un grand amour pour sa Tunisie. Aussi, ses chansons se distinguaient par une richesse remarquable aussi bien au niveau du texte que de la mélodie. Parmi sa discographie, on citera : « Anfi », « Weldi », « Om wa banoun », « Sallem aliha ya hawa » qui est un texte de Béchir Lougani et une composition de Hsan Dahmani. On citera des noms prestigieux comme la légende Lotfi Bouchnak qui lui a composé sa toute première chanson et plus de 30 autres, et le poète Hbib Mahnouch parmi les collaborateurs de feu Hsan Dahmani.

Que le Bon Dieu l’accueille dans sa miséricorde et offre la patience et le courage à sa famille et à ses proches.

By |2018-08-31T08:56:10+00:00août 31st, 2018|A la une, Tribune|0 Comments

About the Author:

Rahma Khiari avatar