SpecialTarab

Trio Seif Bennia, Sami Gharbi et Anis Bsila: une belle découverte !

La nouvelle scène musicale en Tunisie est en constante progression. On remarque de plus en plus de manifestations culturelles qui tentent de donner l’occasion à de jeunes artistes de communiquer avec le public et de présenter leurs projets. Originalité et différence sont souvent au rendez-vous pour créer de très belles découvertes et marquer une étape importante dans la carrière de ses artistes cheminant vers la célébrité. Dans ce contexte, la Team Musicien.tn a été au festival Trio ayant lieu à la Ennejma Ezzahra pour couvrir la soirée qui a réuni sur scène le trio Seif Bennia, Sami Gharbi et Anis Bsila. Le oud, le Kanun et la contrebasse ont donné un son peu commun qui a encore plus marqué l’originalité de ce trio. D’ailleurs, lorsqu’on cite le Kanun, Daly Kamoun n’est jamais bien loin. En effet, cet amoureux de la musique a été présent dans la salle pour savourer ce grand moment de musique. C’est certes un bel exemple de soutien et de solidarité entre artistes.

Ce trio est l’histoire d’une amitié née grâce à la musique. Avec une complicité notable, des idées qui convergent et des influences musicales similaires ; ce magnifique concentré de talents a véritablement séduit l’audience. De même, le luthiste Seif Bennia a parlé de la grande influence de l’école turque dans sa formation. Ceci est palpable aussi bien au niveau de la technique de jeu que dans les sonorités qui distinguent certaines compositions originales présentées durant ce concert. Il présente son interprétation comme un bel hommage aux écoles orientales, tunisiennes et turques. L’anecdote ayant marqué le déroulement de la soirée est que le programme ne devait être qu’instrumental. Or, Sami Gharbi a offert une belle surprise aux spectateurs en chantant un vieux mouwachah. Non seulement on a découvert un joueur de Kanun très talentueux, mais également une belle voix captivante et mélodieuse.

 

Un trio tunisien aux sonorités peu communes, avec un repertoire de toute douceur, un spectacle instrumental avec 80% de pièces originales, on ne peut qu'applaudir

Publiée par Musicien.tn sur Jeudi 18 octobre 2018

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer