/, Events, Ramadan 2018, Reportages/RTCI : Quand la radio nationale innove

RTCI : Quand la radio nationale innove


Les bonnes habitudes sont à préserver soigneusement. Or, suivre le Facebook live de l’émission Hasta la Fiesta Baby chaque vendredi soir à partir de 21H (22h durant le mois sacré), en est une.

Chaque semaine, l’animateur Béchir Chérif accompagne ses auditeurs pour 3 heures de musique et d’humour décalé. Dans la joie et la bonne humeur, il offre une chance à de jeunes talents de promouvoir leurs projets et d’interagir avec le public. Son secret ? un impeccable timing comique et une bonhommie contagieuse. Cette émission radiophonique a toujours été une bouffée d’air frais respirant la jeunesse et l’allégresse. C’est aussi une plateforme qui a lancé des tubes inédits, introduit des jeunes talents -et de moins jeunes-.

Vendredi dernier, n’était pas un jour comme les autres. Pour la première fois en Tunisie, un radio concert a eu lieu avec plus de 60 musiciens. Cet événement est tout à fait inédit et on remercie la direction de la RTCI d’avoir tout mis en place pour cela. Le maestro Fadi Ben Othman , accompagné de l’orchestre symphonique du Conservatoire El Manar, ont donné un magnifique concert.

Une anecdote a retenu mon intention durant cet événement tout à fait exceptionnel. Lorsque l’animateur Béchir Chrif a voulu faire un peu d’humour en demandant à Fadi Ben Othman quel était le rôle d’un chef d’orchestre. Ce qui a retenu mon intention était la bienveillance et la fierté avec lesquelles il parlait de ses musiciens. Très heureux de leur succès, le maestro souriait à ses protégés pour leur montrer que toutes ces heures de travail avaient porté leurs fruits.

Diversité et surprises étaient les mots d’ordre puisque le programme contenait des titres correspondant à tous les goûts. On avait du classique et de l’opéra, un hommage à la chanson tunisienne avec le « mhayar sika »; mais aussi ABBA, et le king of pop Michael Jackson. Les invités vedettes de la soirée sont des noms que l’on a déjà rencontré plusieurs fois, à différentes occasions: la soprano Yosra Abid , le ténor Hatem Nasri et Yasser Jradi – très justement surnommé « Yasser mhaba » (qui veut dire en dialecte tunisien : beaucoup d’amour).

Yosra Abid a glissé dans la peau de l’un des plus célèbres personnages d’opéra de l’histoire de la musique : Carmen. En chantant Habanera (le fameux « l’amour est un oiseau rebelle »), elle a captivé toute son audience. Derrière elle, le regard fier et plein de passion de son amoureux, donnait à la chanson toute sa profondeur. La musique est une histoire d’amour et de fusion, que dire lorsque l’amour de la musique donne naissance à une musique de l’amour. Vive les coeurs épris !

Hatem Nasri est un mélange intriguant à plus d’une échelle. Externe en médecine (Il faut croire que notre Marouen Rahmouni national n’est pas le seul médecin chanteur de la famille Musicien.tn), il est également le chanteur d’un groupe de rock métal et ténor. Comment se fait le passage d’un univers à un autre ? Et bien, il faut croire que cela est naturel et fluide puisque son interprétation de O sole Mio a reflété beaucoup de travail et d’application.

On espère que cela ne s’arrêtera pas là et que plus d’initiatives de ce genre prendront lieu ! Il est évident que Musicien.tn sera toujours là pour encourager les jeunes talents et promouvoir la musique partout où elle se jouera en Tunisie. Nos artistes seront toujours notre plus grande richesse.

 

 

@crédit photo : la page officielle du Conservatoire El Manar

By |2018-06-22T22:35:23+00:00juin 4th, 2018|A la une, Events, Ramadan 2018, Reportages|0 Comments

About the Author:

Rahma Khiari avatar