/, Octobre Musical de Carthage, Reportages/Roberte Mamou et Laurent Albrecht-Breuninger: concert en duo

Roberte Mamou et Laurent Albrecht-Breuninger: concert en duo


L’Octobre Musical de Carthage a accueilli lors de la soirée du 28 octobre 2018 le concert en duo réunissant le violoniste Laurent Albrecht Breuninger et la pianiste Roberte Mamou. Ensemble, ils ont donné une représentation mémorable face à un public de mélomanes passionnés.

Chacun de ces deux artistes est une sommité dans sa filière. En effet, Roberte Mamou est l’un des plus grands noms du piano.  Amoureuse de la musique mais aussi de la Tunisie, elle a une relation précieuse avec notre pays où elle a passé ses premières années et sa jeunesse. Grande habituée de l’Octobre Musical de Carthage auquel elle participe depuis 1995, Roberte Mamou fait partie de l’histoire de cet événement culturel. Aussi, jouer aux côtés du violoniste allemand Laurent Albrecht Breuninger n’est pas nouveau pour elle puisque ce duo a déjà collaboré par le passé et est réunit par une grande amitié et un respect mutuel.

L’autre invité de la soirée est une galaxie de talent ! Laurent Albrecht Breuninger est un violoniste allemand réputé pour sa carrière impressionnante commencée à un très jeune âge. Cela fait déjà 20 ans qu’il marquait l’histoire du concours Reine Elisabeth de Belgique en étant le premier candidat allemand à figurer parmi les trois finalistes. Depuis cette prouesse, il a enchaîné les victoires dans les grandes villes d’Europe pour consolider une réputation que les jeunes artistes veulent égaler. On ne peut qu’attendre le succès et l’excellence de la part de celui qui a assuré son premier solo à juste 12 ans !

Ce concert en duo a été axé autour d’un programme assez impressionnant au niveau de la technique. Débutant avec du Schubert, ils ont joué la Sonatine en la mineur n°2 D 835, Allegro moderato, Andante, Menuetto-Allegro, et Allegro. Par la suite, ce fut au tour de Schumann d’être revisité par ces artistes dont la complicité était palpable sur scène.

On mettra également l’accent sur la pièce de Ysae: variations op.posthume de Paganini composée et arrangée par le violoniste et compositeur belge que l’on surnommait le roi du violon ou encore le tsar. a permis de mettre en évidence tout le talent et la maîtrise de Laurent Albrecht Breuninger a indéniablement brillé. Aussi, Ysaye est particulièrement important pour le violoniste allemand puisqu’il a déjà enregistré ses oeuvres complètes pour violon et piano. Pour clore le spectacle, le duo a joué la sonate en La majeur de César Frank. Ce fut une évasion sublime !

By |2018-10-29T13:17:47+00:00octobre 29th, 2018|A la une, Octobre Musical de Carthage, Reportages|0 Comments

About the Author:

Rahma Khiari avatar