/, Octobre Musical de Carthage, Reportages/Mieko Miyazaki à l’Octobre Musical de Carthage : le Koto voyageur

Mieko Miyazaki à l’Octobre Musical de Carthage : le Koto voyageur


La Tunisie, terre de partage et de tolérance, est une constante célébration de l’art et de la musique. Nous sommes fiers d’être toujours face à un public qui a soif de connaissances et de culture. Un public qui lutte contre l’obscurantisme et les ténèbres, en encourageant les manifestations artistiques. C’est dans ce contexte que l’Octobre Musical de Carthage nous promet des rencontres inoubliables jusqu’à la fin du mois. Ce festival qui fête sa 24ème édition, a accueilli une grande artiste japonaise lors de la soirée du 14 octobre 2018. Il s’agit de la joueuse de Koto à la renommée internationale: Mieko Miyazaki. Ce fut une soirée extraordinaire durant laquelle le public tunisien a découvert un parfum d’Asie.

La magnifique représentation qui a eu lieu à l’Acropolium de Carthage a été une belle opportunité de voir celle qui a séduit tout le Japon sur scène. En effet, Mieko Miyazaki, à l’époque où elle était tout juste diplômée de l’université d’arts de Tokyo, a eu l’honneur et le privilège de jouer devant le couple impérial japonais. On savait, à un très jeune âge, que cette artiste allait conquérir les coeurs et faire honneur à l’enseignement de ses senseis. Elle a par la suite enchainé les succès à travers le monde en participant à des projets visant à préserver ce genre de musique et à promouvoir le Koto comme un instrument pilier de l’histoire du Japon.

Avec pour seul compagnon son Koto, un vieil instrument de musique traditionnelle originaire de Chine qui a été adapté au Japon durant la fin du VIème siècle, Mieko Miyazaki a présenté au public tunisien un moment particulier de sérénité. On aurait cru que l’artiste ne faisait qu’un seul être avec son instrument et que le Koto était une extension d’elle-même.  » C’est naturel pour moi », a-t-elle dit sur le ton de la confession. C’est ainsi qu’est le véritable artiste, un être qui fait don de sa personne et se glisse tout entier dans son oeuvre.

By |2018-10-16T11:27:59+00:00octobre 15th, 2018|A la une, Octobre Musical de Carthage, Reportages|0 Comments

About the Author:

Rahma Khiari avatar