/, Le mariage des modes ou عرس الطبوع, Reportages/« عرس الطبوع » ou mariage des modes : A toutes les gloires du malouf !

« عرس الطبوع » ou mariage des modes : A toutes les gloires du malouf !


le 25 Janvier dernier a eu lieu la première présentation du spectacle dans un Théâtre municipal qui a affiché complet plus de 24h avant le spectacle, Zied Gharsa accompagné par la troupe de l’orchestre national tunisien, conduit par le maestro Mohamed Lassoued, a présenté la Nouba Hsine Saba composée par ce qui est devenu le grand maître du malouf tunisien. la soirée a été marquée par l’invitation de Abbes Righi, autre maître du malouf en Algérie qui a fait preuve de l’étendue de son art dans la deuxième partie s’en suivi une troisieme partie ou les 2 artistes se sont réunis pour interpréter des standards du répertoire commun tuniso-algérien ils se sont donnés à des duels d’improvisations pour le plus grand plaisir des chanceux qui ont longuement applaudi toutes les étapes du spectacle…. les détails ci dessous

Pour célébrer la magnificence du patrimoine culturel tunisien, un retour vers les origines s’imposait. Cela relevait presque de l’urgence de rappeler la grandeur et la pureté du patrimoine musical tunisien, mais aussi son étendue, sa noblesse et sa richesse.  Cette nécessité absolue de faire revenir cette gloire, de la revisiter; Mohamed Lassoued et Zied Gharsa l’ont bien comprise en se lançant, cœur et âme, dans le projet « عرس الطبوع »  (ou mariage des modes).

« عرس الطبوع » (ou mariage des modes) est la conviction que la musique est avant toute chose, un désir d’exister. Une croyance en le pouvoir transcendant des notes. C’est également le mécénat du ministère de la culture qui a cru en ce projet ambitieux et a veillé à ce qu’il voit concrètement le jour de la manière la plus accomplie. La présence prestigieuse de l’inégalable Zied Gharsa, monstre sacré du malouf tunisien, a enrichi ce parcours qui s’est étendu sur plusieurs semaines. Aussi, les connaisseurs et les passionnés du malouf avaient la chance de retrouver leur star lors de la soirée « عرس الطبوع » (ou mariage des modes). La réponse fusionnelle du public et sa soif de cette musique qui élève les mœurs, ont fait de ce spectacle un moment privilégié. En effet, Zied Gharsa a exprimé sa gratitude et son immense joie face à l’interactivité des spectateurs et n’a pas manqué de rendre hommage au visionnaire Mohamed Lassoued pour cette collaboration parfaitement réussie qui ne doit pas être la dernière.

Comme son nom l’indique, ce spectacle est une célébration de la majesté du malouf, musique dont les échos s’étendent dans tout le grand Maghreb. Réunissant un orchestre composé des meilleurs musiciens, le maestro Mohamed Lassoued , en collaboration étroite avec Zied Gharsa durant chaque étape du projet, a travaillé inlassablement pour offrir au public une ode à la musique de l’âme. Le savoir faire du maestro et l’expérience de la star, ont abouti a un événement réussi sur tous les plans. La soirée du 25 janvier qui a eu lieu au Théâtre municipal de Tunis, a réuni les amoureux du genre et s’est révélée être un succès fulgurant. En effet, on notera l’étendue de la couverture médiatique dont a bénéficié cet événement. Plusieurs chaînes télévisées , ainsi que les radios, et des journaux locaux  ont tenu à être présents lors de cet événement qui était un véritable manifeste culturel. De même, monsieur le Ministre de la Culture, Mohamed Zin Al Abidine était parmi les premiers arrivants et a manifesté sa fierté par rapport à l’organisation irréprochable de l’événement, et a insisté sur l’importance d’un telle célébration qui restera longtemps dans les annales.

Aussi, Abbes Righi dont le nom est déjà connu en Algérie et plus particulièrement à Constantine; a été révélé au public tunisien lors de cette soirée. Il dit avoir été séduit par la générosité et l’exigence de l’audience avec laquelle il se donnera à nouveau rendez-vous en avril à Monastir. Selon l’artiste Abbes Righi, ce fut une rencontre pleine d’émotions et un honneur pour lui de rencontrer les . Le chanteur algérien n’a pas caché son immense joie de monter sur scène et d’interpréter un titre en duo avec son idole qu’il a qualifié de sommet musical maghrébin. Il a également parlé de la modestie de Zied Gharsa et de son grand professionnalisme et a tenu à remercier le maestro Mohamed Lassoued d’avoir misé sur un tel projet. De même, il a évoqué l’urgence de porter ce spectacle au-delà des frontières tunisiennes sans oublier de mettre l’accent sur les liens inaltérables entre les deux nations.

Tout au long du spectacle, l’audience en demandait encore d’avantage. Les quelques 800 chanceux présents lors de cette soirée mémorable, avaient l’exclusivité d’écouter une nouvelle nouba inédite, la nouba Hsine Saba composée par Zied Gharsa, la première depuis près d’un demi-siècle qui vient rafraîchir les archives du malouf tunisien. Il s’agit d’une toute nouvelle composition dont « عرس الطبوع » (ou mariage des modes) a vu la naissance. Mohamed Lassoued, à la tête de l’orchestre national tunisien, a fait de « عرس الطبوع » (ou mariage des modes) son hommage à la musique, à la beauté des mots, mais aussi à la vie. Ce voyage musical porte les rêves de ses créateurs qui ont désormais pour but de porter ce spectacle au-delà du grand Tunis et d’aller à la rencontre des spectateurs dans tout le territoire tunisien. Ainsi, toute l’équipe de Musicien.tn tient à saluer l’effort titanesque et la grandeur d’âme du maestro Mohamed Lasoued et le remercie d’avoir permis à notre équipe d’être présente tout au long de la réalisation de ce projet en espérant que des manifestations musicales de ce calibre ne soient plus aussi rares car le public en a grandement besoin.

Le spectacle en images

Notre couverture exclusive de la soirée et des préparatifs

About the Author:

Rahma Khiari avatar