EventsSpecial

Malouf tunisien Paris : notre musique au coeur de la Ville Lumière

Malouf Tunisien Paris a donné un excellent concert à l’Institut du monde Arabe le samedi 16 juin face à un grand nombre de spectateurs qui avaient soif de retrouver un parfum de Tunisie au coeur de Paris.

Le spectacle annuel de la troupe a été l’occasion de présenter au public parisien un aperçu de la musique tunisienne et de promouvoir un chapitre important de notre culture. La représentation a attiré non seulement nos compatriotes résidents à l’étranger, mais également des spectateurs français venus découvrir le Malouf Tunisien.

Avec le directeur de la troupe, Ahmed Ridha Abbas, un exemple honorable de réussite parmis nos compatriotes à l’étranger; et ses musiciens ; le public a passé un excellent moment d’évasion musicale qui les a transporté sous le soleil de la Tunisie.

Avec 45 musiciens et monchids, et durant une heure et demi, l’audience s’est délectée, avec un programme riche et diversifié qui contenait notamment : “Estefteh”, “Tawk”, “Abyat”, ou encore “dir el madam fi naghmet raml”.

Le highlight de la soirée a été sans doute l’hommage rendu au créateur de l’association musicale Malouf Tunisien Paris Ahmed Ridha Abbas de la part de ses collègues et des amis de la troupe. C’était un moment fort émouvant qui voulait honorer son parcours commencé depuis les années 70′.

En effet, Ahmed  Ridha Abbas est l’un des créateurs de la musique alternative à Paris au début des années 70′. Avec peu de moyens et des débuts qui étaient difficiles, il a travaillé avec acharnement et zèle dans le but de faire connaitre notre musique et de la présenter au monde. Ahmed Ridha Abbas c’est l’histoire d’un combat digne et brave pour promouvoir et préserver le malouf.

Ce genre d’initiative est à saluer et à encourager car cela contribue au rayonnement de notre pays à l’étranger et présenter une belle image de notre culture.

 

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer