Duo de la musique méditerranéenne aux Classiques de la Ennejma Ezzahra: une combinaison gagnante entre le violon et le piano !

0
17

Le magnifique Palais du Baron d’Erlanger est l’un des plus beaux joyaux de l’histoire de la ville de Sidi Bou Saïd. C’est un somptueux cadre propice à l’évasion et à la création. Ainsi, ce fut élémentaire qu’une manifestation culturelle rendant hommage à la musique classique et au chant lyrique se déroule dans un lieu aussi prestigieux. Les Classiques de la Ennejma Ezzahra ont débuté le 5 décembre avec une grande appréciation de la part des spectateurs, aussi bien pour l’organisation que pour la qualité des spectacles présentés.

La soirée du 6 décembre a réunit deux segments durant lesquels l’audience au eu le plaisir de faire un double voyage. Le piano de Bassem Makni, dont le nom se passe d’introduction, a fait écho au violon de l’italien Adalberto Murari pour ensuite laisser place au duo Dhahri/Douik qui, à la guitare, ont joué une musique du coeur.

La complicité musicale entre Bassem Makni et Adalberto Murari, a fait que ces deux grands artistes se soient maintes fois produits sur scène ensemble pour présenter des pièces maitresses de la musique classique. Avant de participer aux Classiques de la Ennejma Ezzahra, ils avaient déjà assuré un excellent concert dans le cadre de la célébration de  Nabeul comme ville des Arts, qui a eu lieu le 28 octobre 2018. Aussi, et après le concert du 6 décembre à la Ennejma Ezzahra, ce duo musical s’est également produit à l’Acropolium de Carthage en compagnie d’une talentueuse soprano Chiara Ciurlia, venue spécialement d’Italie pour cette soirée.