A la uneJMC2019Special

JMC MALOUF : mettre en valeur l’héritage des régions

Pour cette deuxième journée de l’initiative JMC Malouf, qui illumine le Palais de Ennejma Ezzahra, on a découvert des troupes qui font revivre le malouf dans les régions de Tunis et veillent à en préserver les particularités.

Compétition JMC Malouf : la troupe « Joug »  

Guidée par le musicologue Fethi Bousnina, la troupe « Joug » qui nous vient de Sousse, vise à promouvoir le Malouf et la musique andalouse maghrébine.  En plus de Fethi Bousnina qui joue du violon et du Rabâb, nous avons Mohamed Amine Bouallegui au Luth arabe, Imed Kalai au Târ, Chaima Khlifi au Kanoun, Mourad Trayte au Naquareh, ainsi que le violoniste Zoubeir Karma et Elyes Chammem à la Darbouka. On mentionnera également que la troupe a participé à de nombreux festivals régionaux.    

Les après-midi du Malouf : hommage à Chouyoukh El Malouf de Bizerte et à la Rachidia de Beni Khiar 

Le public des JMC qui était présent le dimanche 13 octobre à la Ennejma Ezzahra, a eu l’occasion de découvrir deux groupes d’artistes qui se sont illustrés dans le style traditionnel.

Chouyoukh El Malouf préserve l’héritage des grands maitres du Malouf bizertin et vise à entretenir ses richesses.  Cette troupe qui réunit sur scène 15 musiciens et instrumentistes a porté le nom de la Tunisie au-delà de nos frontières. En effet, ils ont participé au Festival Maghrébin du Malouf de Kolea en Algérie, ainsi qu’au Festival International du Malouf de Constantine. Ils ont aussi participé Festival International de Testour du Malouf et de la musique arabe traditionnelle où ils ont reçu un prix honorant leurs efforts de préservation du patrimoine musical traditionnel tunisien. 

De même, lorsqu’on parle de la Rachidia de Beni Khiar, il est inévitable de citer le nom de Mohamed Mghirbi  et le Cheikh Taieb Raies. Ces deux grandes figures font la fierté de ce corps artistique, puisqu’ils ont toujours oeuvré pour transmettre ce savoir musical et le présenter au public. 

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer