Ete2018

Opéra Aida : qui se cache derrière les traits des personnages principaux ?

A quelques jours de ce qui promet d’être un événement musical hors du commun, on vous présente les solistes qui tiendront les rôles titres dans opéra AIDA de Verdi. Découvrons ensemble leurs parcours :

Aida : Maité Alberola (Soprano)

 Maité Alberola a appris le chant au conservatoire de Valence avec le ténor Michael Bou. Parmi les rencontres marquantes de sa formation on retrouve des noms prestigieux qui sont des repères dans l’univers du chant lyrique, comme Niccoletta Freni, Barbacini Paolo, Francesco Esposito, Miguel Zanetti, Robert Expert et Montserrat Caballé; pour n’en citer que quelques uns. Aussi, elle a fait son début sur scène avec “Les noces de Figaro”, l’un des plus grands opéras mozartiens. Parmi ses plus célèbres performances on la retrouve dans le rôle de Juliette dans “Roméo et Juliette” de Gounod, Pamina dans “La Flûte magique” ou encore Antonia dans les contes d’Hoffman. Maité Alberola a reçu plusieurs récompenses pour son art notamment le premier prix de la compétition “Ciudad de Logroño”. Le public tunisien va la découvrir pour la première fois dans le rôle titre d’opéra AIDA, qu’elle n’a pas joué auparavant.

Amneris : Daniela Diakova (Mezzo Soprano)

Daniela Diakova est une chanteuse lyrique d’origine bulgare. Née dans la communauté des gitans, la musique est pour cette artiste exceptionnelle une partie intégrante de son éducation et un pilier de sa vie familiale. C’est la fierté de cette culture et son souci de la préserver et de la présenter au monde, qui la mènera sur les plus grandes scènes d’Europe puisqu’elle a su allier sa maitrise du chant lyrique et les mélodies ancestrales de l’héritage gitan. Elle sera notre Amneris dans les deux représentations d’opéra AIDA. Ce rôle ne lui est pas inconnu. Elle a déjà glissé maintes fois sous les traits d’Amneris qu’elle a joué notamment à l’opéra de Belgrade très récemment. Elle a aussi assuré plusieurs fois le rôle titre de la “Carmen” de Bizet, et de la princesse Eboli dans “Don Carlos”.

Radamés : Dario Prola (Ténor)

 Pour Dario Prola , la musique a été une évidence à un âge précoce. Il a fait partie de la Società Filarmonica verrezziese en étant âgé seulement de 15 ans. Il a plus tard suivi des master-classes avec de grands noms comme Claudio Desderi, Sherman Lowe et Katia Ricciarelli. Actuellement, il étudie le chant lyrique avec le maître Vito Martino. Parmi les productions dont il a tenu le rôle titre on cite, Turandot de Puccini. En effet, il a été le prince Calaf au Théâtre de Kiel et au Théâtre de l’Opéra Royal de Muscat à Oman. On notera également qu’en 2017, il a fait partie d’une adaptation de Madame Butterfly à Bucharest. Notre Radamés donnera sans aucun doute à ce rôle toutes ses dimensions.

Amonasro : Guiseppe Garra (Baryton)

Ayant déjà collaboré avec la Luglio Musicale Trapanese dans une production italienne d’opéra AIDA, le rôle d’Amonasro n’est pas nouveau pour le baryton italien Guisseppe Garra. Il fera face à un nouveau défi en reprenant ce rôle dans des lieux mythiques qui marqueront sa carrière internationale.

Ramphis : Andréa Comelli (Basse)

Ce basse italien a déjà une carrière bien riche avec des rôles diversifiés et marquants. Il a joué le Sparafucile dans Rigoletto, celui de Timur dans Turandot; il a aussi été Oroveso dans Norma et le Commandant dans Don Giovanni.  Dans opéra AIDA , il sera Ramphis, le grand prêtre égyptien. On peut certainement s’attendre à une interprétation qui restera dans les esprits du public pendant longtemps.

Le roi d’Egypte : Enrico Rinaldo (Basse)

Très demandé par les maisons d’opéra italiennes, ce basse a déjà joué dans des adaptations de Madame Batterfly, Tosca et Don Giovanni. Aussi, ce n’est pas la première fois qu’Enrico Rinaldo va interpréter le rôle du roi d’Egypte dans opéra AIDA. Ce fut le cas en juillet 2017 dans une production de la Juillet Trapanese Musical. Ce rôle marquant a une dimension spéciale puisqu’il sera sa première rencontre avec le public tunisien à El Jem et à Carthage.

La grande Prêtresse : Luciana Pansa (Soprano)

Mezzo Soprano italo-brésilienne, Luciana Pansa est une artiste polyvalente qui allie l’amour du chant lyrique et la passion du piano. En effet, elle débute des études musicales à un jeune âge et apprend à jouer du piano puis se rend plus tard en Italie pour  pour poursuivre ses études de chant au Conservatoire de Musique Francesco Venezze. Sa jeune carrière est riche des plus célèbres opéras au monde comme La Flûte Enchantée ou encore La Traviata. Le rôle de La grande Prêtresse n’est pas nouveau pour elle puisqu’elle l’a déjà joué à Trapani, en Italie.

Le Messager : Guiseppe Infantino (ténor)

D’origine sicilienne, l’intriguant Guiseppe s’est forgé un nom en peu de temps dans son pays natal. Ne vous fiez pas à son jeune âge, celui qui jouera le rôle du Messager dans opéra AIDA est une véritable force de la nature. Il a fait partie de plusieurs productions à succès où il a assuré des solos très remarqués. Les critiques lui prédisent un avenir radieux dans le monde du chant lyrique et on peut s’attendre à de grandes réalisations de sa part.

Related Articles

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Back to top button