Ete2018Hammamet 2018Special

Emir Kusturica and the Non Smoking Orchestra au festival international de Hammamet

Dans le cadre du festival international de Hammamet, en ce 21 juillet 2018 le public tunisien a eu l’occasion de découvrir l’univers de l’artiste serbe Emir Kusturica. Si ce nom vous est inconnu, sachez qu’il s’agit d’un artiste au parcours impressionnant. Il est à la fois réalisateur, acteur, musicien mais aussi écrivain avec 3 livres publiés chez les éditions JC Lattès durant les 7 dernières années.

Pour ne citer que peu des moments prestigieux de sa carrière, cet artiste a reçu une nomination à l’Oscar du meilleur film étranger en 1986 pour Papa est en voyage d’affaires et 3 nominations au César ( 2 fois en tant que réalisateur et une fois en tant qu’acteur dans un second rôle)On vous apprend également que ce créateur aux multiples talents a remporté non pas une fois, mais bien deux la palme d’or au mythique festival de Cannes en 1985 et 1995. Aussi, il a présidé le Festival de Venise en 1999 , le Festival international du film de Marrakech 2011 ou encore le Festival international du film de Shanghai 2016.

En plus de sa passion pour le cinéma, Emir Kusturica est un amoureux de la musique. Il a intégré ce groupe de rock tout d’abord en tant que bassiste en 1986 pour collaborer sur un album et faire une tournée avec eux. N’oubliant pas sa casquette de réalisateur, c’est à Emir Kusturica que l’on doit le documentaire Super 8 stories qui a immortalisé le parcours du groupe. Aussi, le groupe collabore sur les soundtracks des films d’Emir. On leur doit notamment :

  • 1998 : Chat noir, chat blanc (Bande originale du film Chat noir, chat blanc d’Emir Kusturica)
  • 2004 : La vie est un miracle (Bande originale du film La vie est un miracle d’Emir Kusturica)

Lors de la soirée de ce 21 juillet le public a notamment eu droit a plusieurs de ces bandes originales, avec une sonorité qui mêle rock avec avec musique des balkans avec aussi bien des cuivres (saxo, trompette) qu’un accordion, sans oublier l’excellent violoniste et acolyte d’Emir

Le public a été séduit par l’énergie débordante des membres de la bande qui ont fabuleusement démontré que la musique n’avait pas d’âge. La musique est une forme de communication qui se passe de toutes les distinctions et réunit les générations autour d’un seul thème commun : la passion. L’interaction a été à son comble quand les solistes de la troupe ont pris le chemin des gradins et se sont mêlés à la foule. Un autre grand moment du spectacle quand une jolie spectatrice fût invitée à jouer Juliette devant son Roméo d’Emir.

A la fin du concert, les impressions étaient très positives et on souhaitait Dans sa déclaration Emir Kusturica a insisté sur l’importance de cette interaction avec le public mais aussi sur l’universalité de la musique. Une belle découverte dans le cadre de ce joli programme de la 54ème édition du Festival de Hammamet

Festival International de Hammamet

Publiée par Musicien.tn sur Samedi 21 juillet 2018

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer