/, Hammamet 2018, Uncategorized/Dendri : le stambeli revisité !

Dendri : le stambeli revisité !


Dans la soirée du 14 août 2018, le public du festival international de Hammamet avait rendez-vous avec un spectacle qui réunissait le duo musical indie folk Yüma en première partie, et le projet Dendri en seconde partie. Dendri est une initiative signée Mohamed Khachnaoui.

Le nom de Mohamed Khachnaoui s’illustre comme l’un des acteurs de la nouvelle vague musicale qui voit le jour en Tunisie. Il explore les sonorités afro-tunisiennes pour créer un nouveau mouvement musical qui serait une liaison entre toutes les inspirations musicales de la Tunisie. Donnez à Mohamed Khachnaoui les baguettes d’une batterie et il fera des étincelles. C’est plus qu’une histoire de passion, mais un moyen d’expression et une extension de l’affirmation d’une identité musicale plurielle.

Aussi, Mohamed Khachnaoui se passionne pour le genre stambéli. C’est en 2015 que Mohamed Khachnaoui décide de créer le groupe Dendri aux côtés du maître du genre Salah Ouergli. Dendri fait référence à une boisson mystique que l’on prépare à base de sorgho, de lait, d’eau et de sucre durant le premier jour de la ziara.

Le stambéli puise ses origines dans les pays d’Afrique sub-saharienne. C’est à la fois un rituel thérapeutique où se mélange la danse et le chant, et une expression musicale spirituelle. Généralement, les rituels du stambéli sont partagés en deux parties distinctes: des chansons pour les saints et des chansons pour les esprits et on trouve des chansons spécifiques pour chacun. Le stambéli trouve également des résonnances au Maroc avec la gnaoua, en Algérie avec le diwan et en Libye à travers le makeli. Bien plus qu’un spectacle musical, Dendri est une véritable réflexion sur l’humain qui fait communiquer tous les instruments sur scène.

Les morceaux présentés sur la scène du festival international de Hammamet, appartiennent tous au répertoire patrimonial tunisien. Cependant, leur composition a été réadaptée par Mohamed Khachnaoui. Le public a apprécié cette découverte et a dansé aux rythmes du stambéli jusqu’à la fin de la soirée.

By |2018-08-16T09:47:47+00:00août 16th, 2018|Ete2018, Hammamet 2018, Uncategorized|0 Comments

About the Author:

Rahma Khiari avatar