Ete2018Hammamet 2018

3roug au festival international de Hammamet : l’évasion musicale dont on avait besoin !

Dans le cadre de la 54ème édition du festival international de Hammamet, on a remarqué que le pari était de mettre en avant la jeunesse, d’encourager et de promouvoir les artistes tunisiens et de s’aventurer hors des sentiers battus pour offrir aux spectateurs des concerts de qualité. Lors de la soirée du 8 août, les spectateurs étaient au rendez-vous avec deux projets musicaux tunisiens très ambitieux : “Maqam Roads” du violoniste Zied Zouari, et le spectacle “3roug” de Badr Dridi. Entre musique classique aux sonorités jazz, et chansons qui s’inspirent des traditions africaines et du patrimoine musical tunisien, le public de la soirée a vécu un véritable voyage des sens.

Face à un public curieux de découvrir l’univers aux multiples inspirations de ce projet, le jeune musicien a tout donné sur scène. Il a présenté ses compositions personnelles, avec des textes originaux autour de la thématique principale de l’appartenance et du patriotisme. Le public a joyeusement dansé sur les chansons de “3roug”, chanté en choeur avec l’artiste, et a surtout merveilleusement bien profité de la soirée.

Si vous suivez Musicien.tn depuis un moment, vous auriez sans doute remarqué que nous avions déjà présenté à notre communauté le spectacle “3roug” de Badr Dridi, qu’il a joué sur la scène du mythique Cinévog. Toujours avec la même équipe: Mohamed Khachnaoui à la batterie, Wassim Ben Rhouma à la basse, Sahbi Mustapha au Gombri, Jaouher Teber au watar, le jeune Ahmed Litaiem au nay, Sahli Filani au mezoued et enfin Aymen Ben Attia à la guitare; Badr Dridi a porté “3roug” au-delà des étoiles.

Aussi, il est que Badr Dridi a prouvé qu’il faut retrouver ses “3roug” (racines) pour mieux se retrouver, se reconstruire et que la musique est le meilleur lien entre passé et présent. “3roug” est une introspection musicale qui se nourrit de la mémoire musicale afro-tunisienne pour créer un univers aux facettes multiples, qui s’aventure entre une veine ancestrale et une vision contemporaine des origines.  

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer