A la uneCarthage 2019Eté 2019Special

Soolking retrouve son public tunisien au Festival International de Carthage

“Ca va la famille”. Voici comment le rappeur franco-algérien Soolking a choisi de saluer son public, rappelant les liens inébranlables entre l’artiste et ses fans. Des milliers de personnes sont venues le voir sur scène et ont chanté en choeur ses plus grands succès dans une euphorie générale. Soolking s’est approprié la scène et a dansé aux rythmes du son de feu qui a rempli l’air de Carthage, causant une frénésie globale dans les rangs de ses fidèles fans.

Aussi, parmi les spectateurs, on pouvait voir monsieur Youssef Chahed, le chef du gouvernement, aux côtés du ministre des Affaires Culturelles, monsieur Mohamed Zinelabidine; rappelant l’importance accordée à la diversité artistique et le soutien du ministère pour la réussite de cette édition du FIC.

Ayant gagné sa notoriété grâce à la chanson « Guérilla », Soolking est devenu une star non seulement en France et au Maghrébin, mais également dans le monde. En effet, il a des collaborations internationales à succès, comme son dernier duo avec la chanteuse albanaise Dhurata Dora. Leur titre « Zemër », a récolté près de 200 millions de vues sur Youtube.

A Carthage, Soolking a voulu offrir une belle surprise à son audience et a interprété “Sabbeba Wallou Bandia”, la chanson issue de l’univers carcéral qui a séduit même Lina Chamamyan. Notre regret a été que la soirée fut trop courte : on aurait voulu qu’elle dure toute la nuit !

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer