A la uneCarthage 2019Eté 2019Reportages

Leo Rojas : quand la musique se fait écho de l’âme

La 55ème édition du Festival International de Carthage s’est achevée avec un spectacle incroyable. Après plus d’une trentaine de shows donnés par des artistes internationaux, arabes et tunisiens; voilà que l’on a fait nos adieux aux nuits carthaginoises de cet été 2019. 

Le 26 août 2019, on a passé une soirée mémorable avec l’artiste équatorien Leo Rojas. De sa célébrité gagnée grâce à son apparition très médiatisée dans un télé-crochet germanique, il a conquis le monde avec la musique nouvelle qu’il présente.

Hier soir, il a hypnotisé l’audience en les embarquant dans un voyage des sens. L’univers de Leo Rojas fait parler le coeur de tout ce qui est vivant sur terre. Il se fait écho des éléments, de la terre, des émotions… de la vie.

Aussi, et comme il le décrit si bien, sa musique est la voix de ses ancêtres : elle devient le fenêtre des âmes de vies passées où se lient les l’histoire de son peuple et son parcours. 

De même, Leo Rojas a réservé une belle surprise à son public : il a invité sur scène le ténor Silvio d’Anza qui a notamment chanté le célèbre « Con te partiro » d’Andrea Boceli. C’était une soirée merveilleuse ! 

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer