A la uneCarthage 2019Eté 2019InternationalReportages

FIC : une reprise réussie avec Lartiste

Le 1er août, la programmation du Festival International de Carthage a repris normalement. C’était un rendez-vous maghrébin par excellence avec le chanteur, auteur-compositeur et producteur marocain Lartiste. En effet, en plus d’une audience tunisienne principalement de la génération 2.0, on pouvait également voir des spectateurs marocains venus applaudir leur chanteur préféré.

Lartiste -de son vrai nom Youssef Akdim- est un chanteur et rappeur français d’origine marocaine. Ce qui nous retient c’est le choix intriguant de son nom de scène. Pour justifier cette mesure, il a insisté que ce qu’il voulait mettre en avant était sa musique et ses titres. Ce qui primait, c’était l’art. Il s’agit aussi d’une manière de mettre une distance entre sa personne privée et son personnage artistique. 

Avant de commencer le concert, Lartiste a demandé au public de respecter une minute de silence en souvenir de feu Béji Caïd Essebsi. Grand ami de la Tunisie, il a même plaisanté en disant qu’il portait du rouge et du blanc en hommage aux couleurs du drapeau.

Celui qui a plus de 3 millions d’abonnés sur sa chaîne Youtube et près d’un million et demi de likes sur sa page Facebook officiel a mis le feu à Carthage. Il a présenté une sélection de ses hits, notamment chocolat qui aborde le problème du racisme. Les chansons de Lartiste portent des messages puissants à travers des textes étudiés qui reflètent les soucis majeurs de la jeunesse.

Son succès auprès de la jeune génération est cette profondeur des images présentées. Aussi, il a chanté « 7arraga », un texte qui aborde le sujet d’un véritable fléau pour nos sociétés. Il a dédié ce titre à tous les jeunes qui veulent quitter leurs pays et nourrir le phénomène d’immigration clandestine en insistant sur le fait qu’il faut rester dans sa terre natale et se battre. Lartiste a été une véritable découverte !

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer