A la uneCarthage 2019Eté 2019SpecialVariété

FIC : Ragheb Alama…une soirée inoubliable !

Tout artiste aspire à devenir une star. Et toutes les stars veulent déchiffrer l’équation mystérieuse du statut de superstar. Rares sont ceux qui y arrivent. Plus rares ceux qui y demeurent toute leur carrière. Or, ce qualificatif, Ragheb Alama en est devenu le symbole incontesté.

 Dans le monde arabe, c’est l’icône de la chanson romantique : il est adulé des pays du Maghreb au Moyen-Orient. Depuis plus de 30 ans, ses chansons sont des hits indémodables que l’audience mémorise par coeur.  Le secret ? Une capacité à se renouveler sans cesse et à s’adapter aux goûts et aux attentes du public tout en préservant la fibre intime et la dimension personnelle de ses chansons. 

Monter sur la scène de l’amphithéâtre romain de Carthage a le goût du retour à la maison. Pour Ragheb Alama, c’est toujours des retrouvailles marquées par une grande émotion, et surtout, une reconnaissance à cette fidélité sans faille du public tunisien.

Hier soir, il a chanté à guichet fermé. Des fans de toutes les générations étaient présents pour l’applaudir et clamer son nom. La programmation de la soirée comptait des titres d’hier et d’aujourd’hui, qui génèrent encore des millions de vues sur Youtube. Ainsi, on a écouté « Eli Ba3na Kheser Dala3na », «Inta El Hob el Kebir » « Yalla Ana Esmi Habibak », « Asef Habebti », « Reddili Kelmati »….

Dans un geste marqué par beaucoup de spontanéité et de convivialité, il a invité des petits enfants sur scène et a pris le temps de se faire photographier avec eux. Même la jeune génération ne peut pas résister au charisme de Ragheb Alama ! 

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer