A la uneCarthage 2019Eté 2019Reportages

FIC : Nassif Zeytoun crée l’histoire !

A quand remonte la dernière fois où un artiste a chanté, deux jours de suite, à guichets fermés, sur la scène du Festival International de Carthage ? A-t-on jamais vu cette frénésie, cette hystérie collective pour un artiste ? C’est sans doute cela, l’effet Nassif Zeytoun ! 

Bien avant 18H, on pouvait voir des centaines de personnes qui attendaient l’ouverture des portes. Il ne fallait manquer cette soirée sous aucun prétexte et les fans de cette sensation qui nous vient de Syrie, voulaient obtenir des places privilégiées pour admirer leur idole. 

Au moment d’entrer sur scène, Nassif Zeytoun a été accueilli par les applaudissements et les cris de ses fans. Il semblait tellement ému par cette vague d’amour qu’il s’est incliné face à la grandeur du moment. Submergé par l’émotion de cette fidélité sincère, il a plusieurs fois tourné le micro vers le public qui répétait inlassablement les paroles de ses chansons.

A Carthage, il a présenté ses grands hits comme « Mesh am Tezbat ma3i », « Baddi Iyek », « Nami 3a Sadri », « Khalas Estihi », « Kolou Kedheb» ou encore « Takki », « Ma Wada3tak » et « Ma Bdhon »…. qui engendrent des millions de vues sur Youtube. 

Quand il chante, le public est comme pris dans les fils d’un enchantement secret dont sa voix tisse les contours. Il a ce don rare de transmettre une énergie enchanteresse qui n’a rien à envier à son sourire séducteur. 

Nassif Zeytoun s’impose incontestablement comme un véritable phénomène dans le monde arabe, et ses deux concerts tunisiens étaient de tels succès, que le 18 et 19 août resteront des dates privilégiées dans les annales du Festival International de Carthage.

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer