A la cité de la cultureClassiqueReportages

Didon et Enée : un pas de géant vers une culture de l’opéra en Tunisie

Le soir du 23 mai 2019, les artistes de l’Orchestre et du Choeur de l’Opéra de Tunis ont joué Didon et Enée sur la scène du théâtre de l’opéra; à la Cité de la Culture de Tunis. 

Lors de cette soirée exceptionnelle à laquelle les danseurs du ballet de l’Opéra de Tunis ont participé, le public a vu se dérouler une histoire d’amour placée sous le signe du secret, écrite à l’encre du fatum. 

Didon et Enée est un opéra baroque du XVIIème siècle. Axé autour du personne mythique de la reine Didon et de ses amours avec Enée; cet opéra est le plus carthaginois du répertoire lyrique européen. Notons que l’on doit cette oeuvre au compositeur anglais Henry Purcell ( 1659-1695). La toute première représentation de ce classique date de 1689. Or, ce n’est qu’en 1927 que sera donnée en public une version francisée de Didon et Enée.

De même, monsieur le ministre des Affaires Culturelles Mohamed Zinelabidine et Monsieur Samir Taieb, le ministre de l’Agriculture; étaient présents pour soutenir cette production dirigée par le chef d’orchestre Hichem Lamari.  L’empreinte du maestro était bien visible à travers l’intégration de tableaux dansants, qui modernisent l’oeuvre originelle. 

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer