/, A la une, Reportages/AIDA : Un spectacle et une formidable occasion de collaboration tuniso-italienne

AIDA : Un spectacle et une formidable occasion de collaboration tuniso-italienne


AIDA est sans doute le plus oriental des opéras. C’est aussi l’une des plus célèbres pièces du compositeur italien Giuseppe Verdi (1813-1901) à l’invitation du Khidioui Ismail à l’occasion de l’inauguration de l’opéra du Caire. Ancré dans les fastes de l’Egypte des pharaons, il raconte en 4 actes le destin de la princesse éthiopienne captive Aida et son histoire d’amour tragique. Joué sur les plus grandes scènes du monde depuis la fin du XIXème siècle, AIDA n’a jamais cessé de fasciner. Or, voilà que les personnages de Verdi vont élire domicile en Tunisie pour le plus grand plaisir du public.

Né d’une collaboration tuniso-italienne et désormais placé sous le haut patronage de la présidence du gouvernement, le projet AIDA est un projet entre la cité de la culture, l’Agence Nationale de Mise en Valeur et d’Exploitation du Patrimoine Archéologique et Historique, le Luglio Musicale Trapanese, ainsi que l’ambassade d’Italie

Pour le développement d’une culture de l’opéra en Tunisie

Incontestablement le spectacle de l’année. La conférence de presse qui s’est tenue hier, le 25 juin 2018 à la cité de la culture, a permis de prendre connaissance de toute l’ampleur du projet ainsi que de l’importance de ses répercussions. Madame Saima Samoud directrice du pôle Musique et Opéra de la cité de la culture a ouvert la conférence et introduit les participants Monsieur le Ministre des Affaires Culturelles Mohamed Zinelabidine a insisté sur l’importance de la collaboration tuniso-italienne en matière de Culture et en matière d’Opéra particulièrement il a souligné les efforts de tous les partenaires pour redonner vie au projet après les péripétie qu’a connu sa phase préparatoire notamment la réactivité de la partie italienne.

Un projet d’envergure internationale

La présence et l’allocution de son excellence l’ambassadeur d’Italie, la présence du directeur de la Luglio Musicale Trapanese, mais aussi l’allocution enregistrée du Maire de Trapani diffusée lors de la conférence témoignent de l’intérêt de ces 2 représentations pour la partie italienne, l’Opéra étant une partie fondamentale de la culture italienne. La collaboration et la participation au développement de la partie sud de la méditerranée aussi. Le directeur de la compagnie Luglio Musicale Trapanese a en effet indiqué que le projet s’inscrit dans le cadre d’un programme de longue durée entre le Luglio Musicale Trapanese, la cité de la culture, En effet le projet Médithéatre est destiné à créer une ouverture la compagnie italienne vers la partie sud de la méditerranée représentée par la Tunisie.

Une opportunité de collaboration Méditerranéenne

Le projet AIDA consistera donc non seulement en deux représentations mais sera surtout l’occasion d’un grand transfert de connaissance en matière des métiers de l’opéra : scénographie décors, mise en scène, costumes… transfert qui pourront être bénéfiques pour l’opéra mais aussi pour les autres métiers de la scène. Des accords vont être conclu avec le ministère de la formation professionnelle dans ce sens l’idée est qu’à termes la Tunisie devienne un pôle d’excellence. La partie musicale n’est (évidemment) pas en reste puisque 15 musiciens tunisiens participants profiteront de stages en Italie au sein de la troupe italienne, à la suite du bon niveau qu’ils ont démontré lors des répétitions.

Quand Culture et Tourisme ne font plus qu’un

Les répercussions de cette collaboration ne sont pas arrêtés au domaine de la culture puisque les deux représentations ont été l’occasion d’organiser la settimana dell opera lirica in Tunisia (semaine de l’opéra lyrique en Tunisie) opération visant à promouvoir le tourisme tunisien en permettant aux touristes italiens passionnés d’apprécier cette grande production dans deux des plus grands vestiges de l’histoire commune tuniso italienne que sont El Jem et Carthage. Preuve que Tourisme et Culture font toujours bon ménage pour le plus grand intérêt de notre pays

Une distribution de haut niveau

L’opéra AIDA c’est aussi une formidable machine avec plus de 75 musiciens dont 30 tunisiens, un ensemble dirigé par le maestro Andrea Certa De plus, 60 choristes dont 15 tunisiens et 8 danseuses issues du Ballet de Tunis et de 15 figurants de nationalité tunisienne figurent également dans le casting.

Les solistes quant à eux seront

Aida : Maité Alberola (Soprano)

Amneris :Daniela Diakova (Mezzo Soprano)
Radamés :Dario Prola(Ténor)
Amonasro : Guisppe Garra (Baryton)
Ramphis :Andréa Comelli (Basse)
Le roi d’Egypte :Enrico Rinaldo (Basse)
La grande Prêtresse :Luciana Pansa (Soprano)
Le Messager :Guiseppe Infantino (ténor)

La partie technique sera principalement assurée par l’Ente Luglio Musicale Trapanese avec 8 techniciens, 12 membres du personnel créatif et scène, 4 responsables maquillage coiffure, avec l’engagement de plusieurs membres tunisiens en formation.

Le rendez-vous est donc donné pour le 30 Juin à l’amphitgéatre d’el Jem, le 5 Juillet à théâtre romain de Carthage, un spectacle qui promet…

Le 25 Juin a eu lieu la conférence de presse présentant le projet AIDA de Verdi présenté conjointement par l'Italie et la Tunisie dans le cadre d'un projet de collaboration inédit.

Publiée par Musicien.tn sur Lundi 25 juin 2018
By |2018-06-26T15:25:57+00:00juin 26th, 2018|A la cité de la culture, A la une, Reportages|1 Comment

About the Author:

Saber Chtourou avatar