/, Events, Reportages, Tribune/Conférence de presse autour de la 54ème édition du festival international de Carthage

Conférence de presse autour de la 54ème édition du festival international de Carthage


Ce matin, 4 juillet 2018, dans le théâtre des régions au sein de la Cité de la culture, s’est tenue la conférence de presse autour de la 54ème édition du festival international de Carthage. Avec la présence de journalistes et de personnalités médiatiques, ce fut un événement très réussi. En effet, Monsieur Mokhtar Rassaâ, le directeur actuel du festival international de Carthage a présenté les grandes lignes de cette édition dans une atmosphère conviviale.

Sur un ton amical et fort sympathique, les représentants des plus grands corps médiatiques du pays ont écouté avec attention l’intervention du directeur du festival qui a remercié les sponsors du festival dont le rôle est vital pour la réussite de cet événement qu’on attend chaque année avec impatience.

Aussi, Monsieur Chaker Chikhi, le directeur général de l’établissement national pour la promotion des festivals et des manifestations culturelles et artistiques a parlé du rôle de cette institution et a présenté le festival international de Carthage en chiffres. On estime le budget réservé à cette édition à 5.5 millions de dinars dont 2 millions sont une allocation du ministère des affaires culturelles, 1.2 millions généreusement investis par les sponsors, et 1.5 à 1.7 millions qui seront les revenus des guichets.

De même, il a assuré que la vente en ligne commencera à partir de ce soir pour tous les spectacles de cette 54ème édition du festival de Carthage. A partir de demain, les spectateurs auront à leur disposition 4 points de ventes  : 2 guichets à l’amphithéâtre de Carthage, 1 point de vente au sein de la Cité de la culture, et un autre au théâtre municipal de Tunis.

Avant la fin de la conférence, quelques journalistes ont donné leurs avis par rapport à la programmation. Certains avaient félicité le directeur quant à la richesse du programme, tandis que d’autres avaient reproché qu’il manquait d’inventivité et de fraicheur avec toujours les mêmes visages que l’on revoit chaque année.

Un autre point essentiel abordé lors de la discussion  est les conditions parfois déplorables qui empêchent les journalistes de bien faire leur travail. Par rapport à ce souci, le directeur du festival a assuré que toutes les mesures étaient prises pour que rien n’entrave le travail des médias puisqu’ils sont un élément clé de la réussite du festival.

Sans plus tarder, on partage avec vous le programme :

  • 13 juillet : Ouverture. « De Carthage à Séville », Mohamed Lassoued.
  • 16 juillet : « Maintenant ou Jamel » , un spectacle de Jamel Debbouze.
  • 17 juillet : Abou et Yassmine Ali.
  • 19 juillet : « Ch’hili », Myrath (avec la participation de l’ONT sous la direction de Mohamed Lassoued).
  • 22 juillet : Hemlyn, de Ali Jaziri.
  • 24 juillet : Amina Fakhet.
  • 25 juillet : Willie William.
  • 26 juillet : Marcel Khalifa.
  • 27 juillet : Hela Melki.
  • 29 juillet : Hiba Tawaji et Oussema Rahbani.
  • 30 juillet : Gospel 100 voix.
  • 31 juillet : Kadhem Essaher.
  • 1 août : Kenji Girac.
  • 2 août: Melhem Zein.
  • 4 août: « Carnaval » de Hassan Doss.
  • 5 août : Pinocchio: une mise en scène et chorégraphie de Jeanne Deschaux.
  • 6 août : Des étoiles de la Palestine : Amal Morcos et Ameer Dandan.
  • 7 août : L’algeriano.
  • 9 août: Hadhra 3, de Fadhel Jaziri.
  • 11 août: Le Ballet de Chine.
  • 13 août : Yossra Mahnouch.
  • 15 août: Majda Erroumi.
  • 17 août : Les 24 parfums de Mohamed Ali Kammoun.
By |2018-07-04T13:30:40+00:00juillet 4th, 2018|A la une, Events, Reportages, Tribune|0 Comments

About the Author:

Rahma Khiari avatar