Layali Essalhia 2019Special

Andaladino de Mariem Azizi : un hommage à l’héritage andalou

Chez Musicien.tn , nous sommes très fiers d’être partenaires du festival Layali Essalhia qui en est déjà à sa 3ème édition. Ce festival est unique en son genre dans la mesure où il donne à l’audience, qui est à chaque fois nombreuse et interactive, l’occasion de découvrir de jeunes artistes qui ont un très bel avenir devant eux. Depuis sa première édition, Layali Essalhia a encouragé les musiciens amateurs et continue de le faire. Le paysage musical en Tunisie a grand besoin d’initiatives de ce genre pour aller de l’avant.

La soirée d’inauguration a été animée par Yasser Jradi accompagné d’une belle sélection des musiciens de l’orchestre symphonique du conservatoire El Manar. Ce début en force a été un signe très encourageant pour le bon déroulement de Layali Essalhia. La soirée du 1er juin 2018 était l’occasion de découvrir le spectacle “Andaladino” par la jeune Mariem Azizi.

Le nom est certes intriguant et la curiosité du spectateur est tout de suite attisée. Si vous vous demandez ce qui se cache derrière ce mot, sachez qu’il s’agit d’un contraction entre “andalou” qui nous ramène à une époque lointaine, et “ladino” , qui est un répertoire musical spécifique à ce temps passé. Des mots espagnols, avec de belles sonorités arabes; voici le défi relevé haut la main par Mariem Azizi.

Ce choix spécifique traduit une grande maturité artistique et nous parle surtout d’une musicienne qui maitrise son art.  S’attaquer à la poésie de Al Hallej et la mettre en musique émane certes d’une volonté de fer de prouver que l’art est avant tout une volonté de renouveau et une évolution constante.

Incontestablement, Mariem Azizi est un talent immense qui nous donnera certainement de très belles surprises dans les années qui viennent. De plus de composer ses propres textes, elle joue du luth et a une voix mélodieuse et douce. le répertoire qu’elle a présenté durant la soirée du 1er juin 2018 à Layali Essalhia est un voyage dans les ports du bassin méditerranéen, mais aussi un passage à une époque lointaine, parfois oubliée.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer