/, Les rencontres du salon, Luthier- Fabricants Commerçant d'instruments de musique, Portraits, Reportages/JMC 2016 L’art du Stambali présenté par le maitre Salah el Ouergli

JMC 2016 L’art du Stambali présenté par le maitre Salah el Ouergli


Entrevue lors du Salon des industries de la musique 2016

Salah ELOUERGLI est un maître musicien (maâlem) dans le domaine du Stambali spécialisé dans l’instrument appelé Guembri.

Le guembri est un instrument de musique à cordes pincées des Gnawa. On le trouve principalement en Afrique du Nord au Maroc, en Algérie, en Tunisie (utilisé dans le stambali) et au Mali où il a été apporté par les Gnaouas, esclaves venant de Guinée. Cet instrument est joué par le maître musicien (le maâlem). Le maâlem est également le chanteur principal de la troupe. On l’appelle guembri en Tunisie, Au Maroc il est appelé Guembre, Sentir et aussi El Ajouj et en Algérie il est connu sous le nom Guember. Le Guembri tunisien a gardé sa spécificité depuis des siècles. Il a toujours la caisse de résonance ronde alors que les autres ont une caisse rectangulaire.

Outre que le guembri,  les instruments à corde utilisés aussi au Stambali sont le Gambra de la même famille du Guembri avec une caisse rectangulaire plus petite que celle du Guembri marocain. le Bugay aussi qui ressemble au rabab qu’on trouve essentiellement au Sahara utilisé par les touareg et aussi au Mali et au Niger ainsi que l’instrument de musique tortue. En ce qui concerne les instruments de percussion, on cite la tabla , le t’bel (tambour), le querquetou qu’on appelle a Nefta « tangoura » et les qraqueb.

A un moment donné, le Stambali était menacé de disparaître. Cependant, de nos jours, il y a beaucoup de jeunes qui sont passionnés par cette musique et qui contribuent à sa préservation. L’institut supérieur de la musique contribuera a son tour dans le sauvegarde de ce genre musical par l’intégration d’un cours de Guembri a son programme de formation.

L'entrevue en Photos

About the Author:

Ahmed Jendoubi avatar