ClassiqueOST

Roméo et Juliette : quand l’OST célèbre l’éternité de l’amour !

La légende de Roméo et Juliette est éternelle. Elle a inspiré des centaines d’oeuvres d’art. Ainsi, c’est tout naturellement que l’on a mis les amants de Vérone à l’honneur lors du concert exceptionnel de l’Orchestre Symphonique Tunisien. On notera également la participation du ballet de l’opéra de Tunis, à travers une magnifique chorégraphie de Luca Bruni.

Le samedi 16 février 2019 a été placé sous le signe de la magie, de l’envoûtement et de l’amour à travers l’une des plus belles histoires pouvant exister : Roméo et Juliette.

Sous la baguette du grand maestro français Flavien Boy, qui a déjà dirigé le concert du Nouvel An, l’OST a joué une mélodie de la passion. A travers une musique splendide, on a célébré les échos de la vie, de la création, de la puissance de l’art.

L’OST a joué un programme où on a retrouvé les plus grands compositeurs au monde. Grâce à la rigueur avec laquelle Flavien Boy a dirigé l’OST, nos musiciens ont offert un spectacle inoubliable à une audience enchantée et irréversiblement charmée.

Nous honorons aussi les efforts du choeur de l’OST, dirigé par la divine soprano Emira Dakhlia, qui a donné une belle performance d’extraits de la Carmen de Bizet.

S’attaquer au ballet Roméo et Juliette du compositeur russe Prokoviev, qui est constitué en 3 actes, et présenté en 2 suites partagées en 7 mouvements avec une transcription pour piano; était incontestablement un objectif ambitieux.

Réussir à recréer cette oeuvre pour le moins colossale n’a pas été un objectif aisé. Mais nous nous devons de féliciter les efforts de Flavien Boy et de Luca Bruni qui ont collaboré pour nous offrir une soirée de ce niveau.

Ce soir-là, nous étions certains que les ails de Cupidon s’étaient posés à la Cité de la Culture…

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer