NouvellesTunisie

“Naâma, Finek Ya Ghali” : Hommage à la Dame de la chanson tunisienne

Est-il possible de trouver les mots justes pour parler de Naâma ?

Plus de 600 chansons, des collaborations avec les plus grands musiciens et poètes de son temps, une carrière qui s’est étendue sur plus de 5 décennies… Celle qui était la souveraine de la chanson tunisienne sera à jamais son plus bel astre.

Cela fait 40 jours que la divine Naâma est partie rejoindre les étoiles. Elle a quitté ce monde pour rejoindre l’éternité, en laissant un immense héritage.

Sous le parrainage du Ministère des Affaires Culturelles, avec la participation de l’Etablissement National pour la Promotion des Festivals et des Manifestations Culturelles et Artistiques, du Théâtre de l’Opéra et du CMAM, une exposition en hommage à Naâma a eu lieu à la Cité de la Culture.

De même, un documentaire intitulé “Naâma, Finek Ya Ghali”, d’une durée de 26 minutes; a été diffusé pour retracer le parcours glorieux de la diva originelle.
Pouvait-on célébrer Naâma sans chanson ? Sous la baguette du maestro Nabil Zammit, les élèves de la Rachidia ont présenté une parenthèse musicale durant laquelle nous avons écouté les jeunes talents Sara Nouioui, Nadhir Baweb et Ibrahim Riahi.

Au-delà d’une chanteuse mythique, Naâma symbolise l’identité tunisienne, fière, indétrônable et inaltérable.

🔴مباشرة من مدينة الثقافة متابعة للمعرض المنظم من طرف مركز الموسيقى العربية والمتوسطية النجمة الزهراء في إطار فعاليات…

Publiée par Ennejma Ezzahra sur Lundi 14 décembre 2020

Related Articles

Back to top button