NouvellesTunisie

56ème édition du FIC : une bouffée d’air frais

Lors d’une conférence de presse qui a eu lieu le 30 janvier à la Cité de la Culture, les représentants des médias ont eu un premier aperçu de la 56ème édition du Festival International de Carthage

Qu’il s’agisse de la programmation, de l’identité visuelle ou de la vision générale de cette manifestation ancestrale; la nouveauté est à l’ordre !

Cette édition qui a été retardée d’une année à cause de la pandémie mondiale, aura lieu du 11 juillet au 17 août 2021.

Imed Alibi, directeur du FIC, nous promet une édition qui prône l’inclusivité et la diversité. Nous retrouverons tous les genres musicaux, comme le jazz et la musique classique; tout en donnant la priorité aux projets tunisiens qui varient entre authenticité et contemporanéité.

Un avenir à la hauteur de son histoire …

Aussi, il a abordé la question de l’archive du Festival International de Carthage, insistant sur l’importance de moderniser les canaux de communication afin de présenter une image digne du plus grand festival d’Afrique du Nord et de mettre en valeur son impact régional et mondial.

De même, il a annoncé la création d’une plateforme numérique qui regroupe les plus grands moments de l’histoire du festival : MEDIAFIC est une fenêtre sur le passé glorieux du FIC qui constitue une base numérique précieuse.

Il a également annoncé la parution prochaine d’un livre présentant l’histoire du festival, qui sera un document précieux pour les chercheurs tunisiens et internationaux.

En attendant l’été …

En attendant l’inauguration de cette 56ème édition, nous pourrons découvrir une programmation printanière, le 20, 21 et 22 mai, intitulée “En attendant l’été”.
Ce concept original offrira au public des représentations et des performances artistiques dans des lieux intrigants qui reflètent la richesse du patrimoine culturel tunisien.

Ainsi, nous retrouverons :

  • 20 mai : Essia Jaibi et Selim Ben Safia avec “La nuit des étoiles” – Les Thermes d’Antonin.
  • 21 mai : “Il était une fois Ennio Morricone“, avec la participation de l’Orchestre Symphonique du Conservatoire de musique de la ville de Florence sous la baguette du maestro Paolo Ponziano. Il s’agit d’un spectacle en hommage au grand compositeur italien Ennio Morricone décédé en juillet 2020 – Théâtre romain de Carthage.
  • 22 mai : soirée portugaise avec la chanteuse de fado Sara Correia – Cité de la Culture.

Saber

Multi-instrumentiste et créateur du site musicien.tn

Related Articles

Back to top button