A la uneInternationalNouvelles

“Washma”: Faleh Khaless dessine une fresque musicale éblouissante qui dépeint l’identité amazighe autrement

Après plusieurs semaines de teasing, l’univers de “Washma” est enfin dévoilé ! Ses mystères attendent patiemment d’être décodés et ses énigmes appellent à être déchiffrées…

Faleh Khaless a récemment célébré la sortie de “Washma”, un album sur lequel il a ardemment travaillé durant plus de deux années.

En arabe, le terme “Washma” signifie “tatouage”. Cela suggère une empreinte indélébile qu’il est impossible de supprimer et renvoie à une tradition ancestrale qui distingue les peuples d’Afrique du Nord. Or, au-delà du sens littéral, le “Washm”, symbolise l’enracinement des valeurs et la puissance du foyer identitaire originaire.

«Washma» est un projet particulier qui s’inspire de la richesse de la musique berbère et présente des rythmes et des formes musicales spécifiques au Maroc et à la Tunisie avec des arrangements occidentaux.

Le projet est né à partir d’une idée ambitieuse : Faleh Khaless a voulu dépasser les frontières géographiques et culturelles tout en exprimant différemment une identité musicale qui est à la fois unique et plurielle.

En plus d’être un virtuose du oud, Faleh Khaless joue également du loutar et du banjo en combinaison avec d’autres instruments. Collaborant avec son ami, le musicien autrichien Johannes Treml (guitare) , et Sebastian Flaig (percussions), il a créé une épopée musicale qui reste fidèle aux racines de la musique arabe tout en l’enrichissant subtilement avec une fraîcheur exquise.

Related Articles

Back to top button