DécouvertesInterview

Islem Jemai : itinéraire d’une voix hors du commun

De Medenine a Nice

Islem Jamaï, un jeune chanteur, compositeur et porteur d’un projet musical à caractère ethnique dans la 7ème édition des journée musicales de Carthage. Il nous a offert des moments d’évasion et nous a permit de découvrir un projet différent, un mélange entre la musique traditionnelle tunisienne et la musique alternative, entre l’électronique et le rock. Musicien.Tn s’est intéressé à cette personnalité Hors du commun.

Bonjour Islem, tout d’abord merci de nous accorder cette interview ; peux tu rapidement te présenter ?

Je suis un représentant, un exécuteur, un outil, un interprète de l’intelligence de la vie de la nature.

Comment est née ta passion musicale ?

Le hasard qui a crée ce phénomène, grâce à lui je me suis trouvé face à la musique.

Par quel instrument as-tu débuté ?

J’ai commencé avec le piano en 2007, après des discussions avec ma mère qui adore vraiment l’Oud et avec les conseils de mon professeur qui me connaît bien et qui connaît bien ma voix, j’ai commencé l’aventure.

Pourquoi tu as choisis de terminer ton parcours académique à l’étranger ?

J’ai choisis à continuer mon parcours à l’étranger pour accéder à tous ce qui est international me permettre de me développer, de découvrir d’autres cultures et vivre une aventure unique.

Tu crois en autodidaxie en musique ?

Le plus important pour moi c’est la matière première, autodidacte ou académique c’est pareil le parcours académique est plutôt scientifique, des outils pour préparer la matière, la musique dépasse tout ce qui est scientifique, tu l’as ou tu ne l’as pas. Si tu arrives à toucher les gens ça c’est bien, finalement l’autodidacte cherche à se développer et l’académique aussi.

Quelle a été ta première expérience musicale ?

C’était en 2009, lors de ma participation dans une compétition de chant dans un festival musical à Mednine où j’ai eu le premier prix.

Quelles sont les créations musicales que tu préfères faire ?

Toutes les créations qui ressemblent ” Le moi même ”

La participation de ton projet dans la 7éme édition des journées musicales de Carthage, peux- tu nous en parler ? Y’a t-il un feed-back positif ?

C’est un projet qui est né suite à un accident musical sous forme d’une rencontre avec l’ artiste Walid Ben Haj Salah ( Dilaw) et après on a choisit de rajouter Ghassen Fendri qui a été notre invité dans la première performance grâce à son jeux et l’énergie qu’il avait. J’étais surpris par les feed-back, la récompense était au-delà de ce que j’ai pensé, y a que les feed-back positifs… Je n’arrive même pas à m’exprimer.

Parmi tes projets, lequel te tiens le plus à coeur et pourquoi ?

J’étais toujours sincère dans mes projets mais le dernier est plus proche de mon coeur car j’étais tout simplement l’un des fondateurs.

La musique occupe une grande partie de toi et de ton existence ; peux- tu nous parler de ton actualité pour 2022?

Tout-à-fait d’accord elle occupe une grande partie de mon existence , pour l’actualité je ne sais pas encore, je fais actuellement deux formations une mastère en management “direction d’affaires culturelles (musique) et en parallèle je fais une formation de cycle spécialisé ” Diplôme d’études musicales ” ( DEM) dans le Conservatoire de Nice. Je vais faire un petit tour des concerts en France et en Tunisie. Si non merci beaucoup pour cette interview,

Merci pour Musicien.Tn merci pour tous, pour mes collaborateurs , soyez toujours avec cette spontanéité.

Related Articles

Back to top button