/, Hommage/Hommage au rossignol du pays du Jasmin : Youssef Tmimi

Hommage au rossignol du pays du Jasmin : Youssef Tmimi


Le chanteur Youssef Tmimi est l’une des plus grandes figures de la chanson tunisienne du siècle passé. Ce grand artiste à la voix mélodieuse et à la présence scénique inégalable, a été surnommé à juste titre « le rossignol de la Verte ».

Youssef Tmimi est aussi l’histoire d’un grand amoureux de la Tunisie. En dépit de son immense succès, il n’avait pas cherché à obtenir une renommée au sein du monde arabe. Fier de son appartenance et de sa patrie, il a exprimé cet attachement dans ses textes et dans ses choix musicaux en célébrant les modes tunisiens et les mouwachahats. Aussi, il a tenu à honorer ses origines et sa nationalité en ne chantant qu’en dialecte tunisien. On citera quelques 460 titres enregistrés par ce grand artiste tout au long de ses années d’activité.

Ayant assuré une très belle carrière qui a duré plus de trois décennies, Youssef Tmimi a été véritablement l’une des icônes de sa génération. Il s’éteindra le 2 août 1983 provoquant une grande vague de tristesse parmi ses milliers de fans. On remarque malheureusement qu’il y très peu d’hommages qui lui sont rendus et que la nouvelle génération a presque oublié une telle référence qui a pourtant contribué à forger notre historique musicale et à l’enrichir.  

Originaire de Menzel Tmim, Youssef Tmimi, de son vrai nom Youssef Ben Mouldi Hmem, est né le 20 septembre 1921. Commençant à se produire dans les cafés et les petites boutiques où avaient lieu les soirées et les célébrations populaires, le jeune Youssef quittera sa ville natale pour partir à la conquête de la capitale afin de faire des études. Ce sera à partir de ce moment qu’il commencera ses premiers pas sur le chemin épineux de la gloire.

Youssef Tmimi avait montré qu’il avait plus d’une corde dans son arc. En effet, il a été membre de la soulamiya Ben Mahmoud, qui était une troupe soufi réputée à l’époque, pour ensuite rejoindre la Rachidia, berceau des plus grands artistes tunisiens du XIXème siècle. On citera également qu’il avait joué plusieurs rôles au théâtre en évoluant au sein de la troupe du Théâtre de Tunis, notamment dans la pièce « Majnoun Layla », « Alf lila wa layla », « Salah Eddine Al Ayoubi »; pour ensuite créer sa propre troupe qu’il baptisée « Layali Tounès ».

Le parcours de Youssef Tmimi a été influencé par le pilier musical qu’était Khmayes Tarnen puisque ce dernier lui avait appris les règles du Malouf. D’autres noms prestigieux ont également eu un impact dans la carrière de Youssef Tmimi comme les paroliers Ahmed Zaouia, Mahmoud Borguiba, Hammadi Beji, Ridha Khouini ou encore Mnaouer Smadah. Il a également collaboré avec Said Shata, Taher Gharsa, Abdelhamid Sassi et Wannas Karim.

Que l’âme noble de Youssef Tmimi repose en paix dans le paradis de Dieu le Tout Puissant. Son apport à la culture tunisienne ne sera jamais oublié et il est urgent de rappeler son oeuvre et ses créations.

By |2018-09-24T09:59:59+00:00septembre 24th, 2018|A la une, Hommage|0 Comments

About the Author:

Rahma Khiari avatar