A la uneHommage

Dhekra Mohamed…En souvenir d’une voix inoubliable

Le 28 novembre 2003, nous perdions l’une des plus grandes voix de l’histoire de la chanson arabe : Dhekra Mohamed. Née le 16 septembre 1966, cette interprète exceptionnelle est décédée dans des circonstances tragiques à l’âge de 37 ans.

Dhekra se caractérisait par la force de sa voix et par sa capacité à interpréter toutes sortes de chansons, y compris des poèmes, des Mouwashahs et des chansons de Tarab. Son timbre de voix très particulier a amené les grands compositeurs de son temps à vouloir collaborer avec elle; notamment Salah Sharnoubi et Helmi Bakr.

En 1980, elle a participé au programme  «Bayn Al Ma3ahed » avec la chanson « Es2al 3alaya » de Laila Mourad. Aussi, elle a présenté la même chanson lors de sa participation à « Fan Wa Mahaweb », où elle a remporté le grand prix de la finale, le 23 juillet 1983, avec une performance impressionnante de la chanson “Al Reda et Al Nour” de Om Kolthoum. Ce passage n’est évidemment pas passé inaperçu puisque, Izzeddine Ayashi, avait décidé de l’inclure dans la chorale du programme. 

C’est en 1983 que Dhekra a enregistré la première chanson composée spécifiquement pour elle par Izzeddine Ayachi, “Ya Hawaya“. Elle a ensuite rejoint la troupe de la radio et de la télévision tunisiennes, où elle a rencontré Abdelrahman Ayadi, qui plus tard, composera la plupart de ses chansons.

Au cours des dix années qui ont précédé son déménagement en Egypte, 30 chansons ont été interprétées par cette chanteuse iconique, dont 28 ont été composées par Abdelrahman Ayadi : Habibi Tammen Fouadi, Wadda3t Rouhi M3ah Men You Ma Wadda3ni, Ila Hodhn Ommi Ya7énou Fouadi…. 

En 1987, Dhekra participa au Festival de la chanson tunisienne et remporta le troisième prix de la compétition avec la chanson Habibi Tammen Fouadi.  Toutefois, en 1990, suite un différend entre elle et Abdelrahman Ayadi, elle cessa toute collaboration avec lui. 

Émigrée en Égypte, après un bref arrêt en Libye, Dhekra Mohamed commença au Caire un long périple qui sera la clé de sa renommée dans le monde arabe. 

Installée au Caire, elle y a rencontré le compositeur Hani Muhanna, qui a produit deux de ses albums, à savoir « Wahyati 3andak » en 1995, qui était un album à succès, puis « Ashar Ma3a Sertak » en 1996 qui n’a pas rencontré le succès requis faute de publicité.

En 1997, elle a publié un album intitulé « Al Asami » qui sera suivi par « Yana » en 2000, produit par Founoun El Jazira.  De plus, elle a sorti son dernier album en dialecte égyptien en 2003, 3 jours avant sa mort tragique, sous le titre «  Youm 3alék ». 

De même, la voix de Dhekra Mohamed était très appréciée dans les pays du Golfe où elle a reçu plusieurs prix honoraires. Elle a également collaboré maintes fois avec des artistes comme Talal Maddah, Abou Bakr Salem ou encore Mohamed Abdou.

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer