A la uneHistoire de la musique

La musique Romantique : une période qui reflète les particularités de son siècle

La musique Romantique est une période qui a surgi parallèlement au Romantisme, mouvement qui a marqué le XIXème siècle européen. Les compositeurs qui ont meublé cette ère proéminente, ont laissé l’héritage d’une musique individualiste, émotionnelle, dramatique, largement inspirée par des stimuli extérieurs comme la nature, la littérature, la poésie et les arts plastiques.

Les figures mémorables

Durant la période Romantique, la musique est devenue beaucoup plus expressive. Elle puisait dans les émotions, s’alliant à la littérature, à l’art et à la philosophie. Toutes ces dimensions convergeaient pour donner une musique assez différente de la période Baroque et Classique, aussi bien au niveau des thématiques que d’un point de vue technique.  

On citera Schumann, Chopin, Mendelssohn, Bellini et Berlioz comme étant les figures marquantes de la première moitié du XIXème siècle. Aussi, durant la seconde moitié du XIXème, on a vu s’illustrer Brahms, Liszt, Tchaikovsky, Verdi et Wagner. Plus tard – précisément entre 1890 et 1910- ont brillé des noms de légende comme Dvorak, Mahler, Richard Strauss, Puccini et Sibelius qui ont créé des oeuvres beaucoup plus longues mais surtout plus complexes. 

Les particularités

  • La nature est un élément clé de la création musicale durant cette période : on y retourne avec cette forme d’abandon et de dévotion primaire. 
  • Une fascination particulière pour le passé, surtout le Moyen-Âge et les légendes médiévales où la chevalerie est sublimée. 
  • Un désir de l’infini.
  • Un intérêt particulier pour le fantastique, le spirituel, les légendes et le fabuleux…
  • Une subjectivité extrême mise en emphase : le moi est au coeur de cette recherche créative d’où un intérêt particulier d’apporter une dimension autobiographique à l’oeuvre musicale.
  • Une rupture avec les conventions et les normes anciennes des formules musicales.
Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer