A la uneHistoire de la musique

5 Juin 1935 : premier spectacle de la Rachidia au Théâtre Municipal de Tunis

Il y a plus de 80 ans, un public élitiste découvrait, au coeur du Théâtre Municipal de Tunis, le premier spectacle de la Rachidia.  

Ce tout premier concert donné sur la scène du Théâtre Municipal de Tunis représentait à l’époque un événement de taille qui contribuera par la suite à définir les aspects modernes de la chanson tunisienne. Ce fut également un puissant manifeste du triomphe de l’identité tunisienne face à la cacophonie étrangère qui dominait la scène artistique de l’époque. 

Sous la direction du Cheikh Mohamed Lasram, les musiciens de la troupe avaient choisi d’honorer l’identité tunisienne en portant la Jebba, habit traditionnel national. 

Aussi, la troupe comptait Mohamed Ghanem au Rabâb, Khmaies Tarnen, Ali Banwas, Lalou Bechichi et Hedi Kamam au Oud Tounsi; Mohamed Triki, Habib Amri et Shalom Adaoui au violon; mais aussi Khmaies Âati au Riqq et Mhamed Zouaoui au Naghrat. Quant à la chorale, elle était composée de Ahmed Idris, Jamel Eddine Bousnina, Belahsan Ben Chadli et Ahmed Dhahak

La première partie du spectacle comprenait une introduction discursive dans laquelle Mohamed Lasram avait abordé la biographie et la vie de Mohamed Rachid Bey, avec un solo sur l’orgue. 

Par la suite, on présenta Noubet Al Esbahan qui avait été suivie par un Mouwachah de Ibn Sahl El Israeili intitulé « Hal Dara Dhabiyou El H’ima» qui s’inscrit dans Tab3 Raml ElMeya; inteprété par Ali Banwas. Par la suite, ce fut au tour de Khmaies Tarnen qui présenta au public Mouwachah « Kalili ya Sou’hob Tijena Al Rouba ». 

Le programme présenté lors de cette soirée qui restera à jamais dans les mémoires, comptait également un « Beshref Al Esba3ayn » qui fut joué par les membres de la troupe. 

De même, Ahmed Dhahak avait présenté le Mouwachah « Hatiha Kal Tebr H’afat Bel La’eli» du grand poète Beji Massoudi; suivi d’un autre Mouwachah du même auteur composé par Mohamed Lasram, « Âallalani Esquiyani Aala Alh’ani Elkiyeni ».

La deuxième partie de ce concert événement fut consacrée à la grande Shafia Rushdi, qui faisait sa première apparition scénique au Théâtre Municipal de Tunis ce soir-là. Elle interpréta le célèbre Foundou “Chouchana” dans Maqam El Hsin, « M3a El 3azaba » dans Maqam El Aradhawi, suivi d’un « 3roubi » et de « Kahlet Lahdheb ». 

La troupe de la Rachidia clôtura le spectacle avec une production originale intitulée « Nahnou Ekhwan Al Safa Wal Jadhal », un Mouwachah composé par Jamel Eddine Bousnina. 

Notons que tout au long de l’été 1935, la troupe de la Rachidia avait donné plusieurs concerts, notamment celui qui a eu lieu le 16 juillet 1935 suite à l’invitation du Bey Ahmed II. 

Related Articles

Back to top button