Histoire de la musique

17 décembre 1749 : Naissance de Domenico Cimarosa


Domenico Cimarosa (17 décembre 1749 – 11 janvier 1801) est un compositeur italien considéré comme l’un des derniers grands représentants de l’École de musique napolitaine.

Cimarosa s’est surtout illustré dans un genre particulier : la buffa ( c’est un genre d’opéra italien qui traite d’un sujet comique), qui était en vogue vers la fin du XVIIIème siècle.

Aussi, sa renommée est inextricablement liée au chef-d’œuvre Il Matrimonio Segreto (le Mariage secret). Cette œuvre, exécutée au Burgtheater de Vienne le 7 février 1792, a connu un immense succès, à tel point que le soir même de la première, et à la demande de l’empereur lui-même, l’œuvre fut entièrement reconstituée !

La réputation de Cimarosa, au cours de sa vie, a atteint une hauteur inégalée jusqu’à l’apogée de Rossini. En effet, il a continué à être hautement considéré durant le XIXème siècle. On racontait même que le peintre français, Eugène Delacroix préférait la musique de Cimarosa à celle de Mozart : Il écrivit à propos d’Il matrimonio segreto : “C’est la perfection même”.

Il faut croire que Cimarosa était un favori des intellectuels français. “Aucun autre musicien n’a cette symétrie, cette expressivité et ce sens de l’approprié, cette gaieté et cette tendresse, et surtout … une élégance incomparable”, écrivait Stendhal.

Il allait même jusqu’à affirmer que Cimarosa, Mozart et Shakespeare étaient les seules passions de sa vie. Pour l’auteur du Le Rouge et le Noir, Cimarosa était “la Molière des compositeurs” : Il aurait même vu Il matrimonio Segreto plus de 100 fois.

Toutefois, Hector Berlioz, qui n’était pas particulièrement un grand admirateur de l’opéra italien, affirmait: “Je devrais jeter au diable l’unique et interminable Il Matrimonio Segreto, qui est presque aussi ennuyeux que Le Mariage de Figaro sans être quelque chose d’aussi musical.”

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer