Histoire de la musique

10 décembre 1822 : Naissance de César Franck

César Franck (Liège, 10 décembre 1822 – Paris, 8 novembre 1890) est un compositeur, organiste et professeur de musique belge.

Il est l’une des figures les plus importantes de la vie musicale française dans la seconde moitié du XIXe siècle.

César Franck étudia au Conservatoire de Liège et plus tard, jusqu’en 1842, dans celui de Paris. Après s’être consacré dans sa jeunesse à l’activité de pianiste (concertiste pour piano), surtout pour satisfaire le désir de son père, il se tourna rapidement vers la composition et la performance d’orgue: il fut organiste dans les églises Notre-Dame de Lorette (1848-53), de Saint-Jean-Saint-François (1851-58) et enfin, de 1859 à sa mort, dans l’église de Sainte-Clotilde, où il inaugura le grand instrument construit par Aristide Cavaillé-Coll (1811 – 1899).

En dehors de la clameur et de la controverse de la vie musicale parisienne, il a lentement développé son propre idéal de composition. Largement influencé par Wagner et Liszt dans le domaine du poème symphonique (Rédemption, 1874; Les Éolides, 1875-76; Le chasseur maudit, 1882; Psyché, 1888), il est resté fidèle, comme Brahms, à la chambre classique et aux formes symphoniques, dont les principes constructifs se sont développés à travers l’adoption du processus cyclique. 

Les exemples les plus connus de cette technique, consistant en l’utilisation d’un thème unique développé et varié de manière pratique, sous des formes à mouvements multiples, sont sa Symphonie unique (en ré mineur, 1886-1888) et la célèbre Sonate pour violon et piano ( en la majeur, 1886).

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer