GenreSoufi - Mezoued

Les trois confessions unies en musique : Zin El Hadded et ses invités chantent pour la tolérance

Le dimanche 28 février 2021, a eu lieu l’avant-première du spectacle “Les trois étoiles” de Zin El Hadded, avec la participation exceptionnelle de l’artiste marocaine Françoise Atlan et du chanteur syrien Abdallah Georges Merrich.

Sous la baguette du maestro Oussama Mhidi, chacun des invités a offert au public un sublime hommage à la culture de son pays et à ses origines.
Françoise Atlan a interprété un beau bouquet musical réunissant le malouf andalous et le patrimoine marocain, notamment avec le très apprécié “Ya Bent Bladi” de Abdessadeq Cheqara.

Par la suite, ce fut au tour du syrien Abdallah Georges Merrich. Il a choisi de présenter des chants évangéliques pour ensuite enchaîner avec l’émouvant “Ya Nas Hebbou Ennas” et “Ya Zahrata Al Madaen” de la divine Fayrouz.
Quant à l’artiste Zin El Hadded, il a commencé son passage par lancer l’appel à la prière. Aussi, il a chanté “Douaat Al Salam” (écrite par Mohamed Ghezzi et composée par Jalel Ouertani), “Edhak, Efrah”, en hommage au très regretté Slaheddine Essid, pour enchainer avec son célèbre “Chniya Eddenya Blesh Enti” et “Allahoma Salli Ala Al Mostapha”.

Le moment fort de ce projet qui a réuni 3 artistes de confessions différentes, était sans doute la chanson inédite intitulée “Ana Arabi Wa Darbi Fasih” (Je suis arabe, vaste est mon chemin).
Ce titre écrit par Mezen Cherif et composé par Abdallah Georges Merrich était une ode à l’amour et à la tolérance.

La musique sera toujours un moyen de célébrer magnifiquement nos différences et de glorifier les valeurs éternelles d’unité et de fraternité entre les trois reigions monothéistes.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page